Article paru dans Ouest France du 23 Mai 2008.

Nos décideurs auraient-ils simplement oublié que la crémation exigeait l'utilisation d'un four ? n'est ce pas ce que dans le privé on qualifie de "faute professionnelle" et qui est un motif de licenciement ?

Pourquoi depuis Juillet 2007 nous annonce-t-on que le dossier est bouclé et les marchés signés ?

crematorium_OF_002