Voila ce que vous auriez pû lire dans Rennes Forum si Ouest France avait daigné publier cette mise au point. Beaucoup de lecteurs nous ont également fait part de leur étonnement de voir que le compte rendu de la réunion publique a été soumis à la municipalité avant sa parution

M Bénard de l'ARBRE (Association des Rives du Blosne pour le Respect de l' Environnement) apporte quelques commentaires à la réponse de Mr le Maire et de son 8 ième adjoint, délégué à l'urbanisme suite à l'article paru dans O. F. des 9-10 juin 2007.


ScoT:et si on reportait l'enquête publique ?

La politique ambitieuse (sic) d'urbanisation est basée sur un accroissement de la population de 6 000 habitants/an en moyenne. l' AUDIAR vient de réviser ce chiffre, il ne serait plus que de 4 100. Alors que fait-on ? On continue comme avant...., où l'on infléchit le rythme de construction ?.

Les dates choisies pour l'enquête publique laissent rêveur, les gens qui seront encore là pendant cette période penseront plus à leurs vacances qu'au commissaire enquêteur.

Recours contentieux:nous avons une autre manière de compter.

3 recours contentieux sur 1 900 logements,effectivement c'est peu; mais ce qu'il faut savoir, c'est qu'ils portent sur 208 logements. Bizarre cette façon de présenter les choses !

Maison des associations: une bonne nouvelle.

Le chantier du VAL n'imposera pas la démolition de la maison des associations, contrairement à ce qui avait été annoncé lors du conseil municipal du 24 janvier 2005, dans Ouest France du 19-20 février 2005, et dans le règlement d'utilisation du bâtiment. On se disait bien que jamais des élus n'auraient pu envisager de gaspiller 540 000 €, nous voilà donc rassurés sur la bonne utilisation de nos impôts.

Reste que le stationnement aux abord de ce bâtiment posait dèja problème,alors.... Et une question plus technique: ce VAL devra t-il subir une cure d'amaigrissement pour passer dans si peu d'espace (7 mètres) ?

Construction en zone UE1 : un trou de mémoire ?

Mr Benoit Leray conteste le fait que l'on puisse y raser une maison pour y construire un collectif. Nous, nous maintenons que c'est légalement et financièrement possible. D'ailleurs la propriété sise à la Heuzanne dont il fait référence vient de bénéficier du permis du construire N° 35055 06 M1075, autorisant la démolition d'une maison existante, ainsi que de 2 garages pour implanter 8 logements. C'est d'autant plus cocasse que c'est Mr Benoît Leray lui même qui a signé le permis de construire.


Enfin :

Nous regrettons qu'aucun élu n'ait honoré les Cantepiens de sa présence à notre réunion publique. Seule la liste « Écologie et Citoyenneté » nous a prévenu qu'elle regrettait de ne pouvoir y assister


Nous tenons à rappeler que l' ARBRE et les autres associations ne sont pas opposées à l'urbanisation à condition qu'elle se fasse dans la transparence et en concertation avec les habitants, ce qui n'est pas le cas actuellement.