Georges Marchais a fait beaucoup de disciples.

Quand le président de Rennes Métropole déclare le 8 novembre que la ligne actuelle ne serait pas prolongée, M le maire de Chantepie en l'accueillant dans sa bonne ville quelques jours plus tard annonce : "Nous comptons vivement sur la prolongation de la première ligne du métro.".

Ce à quoi M. Hervé répond : "
Lorsqu'il s'agit de construire Rennes Métropole, vous avez toujours été à nos côtés, une formidable mutation est en train de s'effectuer à Chantepie. »

Nous nous ne sommes ni pour ni contre, mais on n'y comprend rien ; ce doit être ça  la politique.